Lampes additionnelles


Actuellement, les feux supplémentaires sont très utilisés par les pilotes de deux roues. Avant de les acheter, le mieux à faire c’est de bien vérifier leur adaptation à la bécane. Ainsi, le choix se rapporte aux attentes des motards. Optez pour des éclairages de plus pour sa machine réduit les risques d’accident, surtout la nuit. En fait, ces lampes additionnelles incitent les regards des automobilistes. Les fans de motos et les amateurs peuvent également conduire en toute tranquillité.

Pourquoi monter des feux additionnels sur une moto ?

On constate que la majorité des accidents de motos se présentent parce que le pilote n’est pas vu au bon moment. Les collisions surviennent lors des intersections ou les dépassements. De ce fait, les feux additionnels sont essentiels pour une meilleure vision du motard. Alors, autant faire une petite retouche et s’investir dans ce type d’assortiment.

De nos jours, la plupart des motards optent à l’ajout d’éclairages complémentaire pour leurs bécanes. C’est une méthode utile, surtout si on roule la nuit. Ces accessoires optimisent la visibilité, améliorent la clarté et le confort. C’est efficace aussi quand il y a trop de brouillard, ils couvrent toute la route. En plus, ils procurent une vision plus large quand les pilotes passent les courbes. 

L’installation des lampes aide les pilotes à être mieux vus par les utilisateurs du circuit. En fait, cela dépend de la partie où elles se posent sur la moto. Quand les ampoules additives se fixent de manière un peu décalée par rapport aux autres, elles évoquent une lumière triangulaire. Cette dernière va certainement attirer les yeux des autres conducteurs. Effectivement, on peut éviter les accidents, le maximum possible.  

Les 3 types de feux additionnels pour les motos

Pour les bécanes, les 3 types de feux additionnels qui existent sont les lampes halogènes, le xénon et les Leds. Parmi ces différents feux, les halogènes sont les plus anciens. À cause de son ancienneté, on constate que ce genre de feux devient très rare dans les routes. De plus, ils sont moins utilisés parce que leur performance est limitée. 

Quant aux types xénon, ils sont les plus puissants, avec leur taille relativement large. Par conséquent, c’est gênant pour l’aérodynamisme pour la plupart des engins. 

Enfin, les lampes Leds sont notamment particulières dû à sa durée de vie qui peut atteindre jusqu’à 25 000 heures. Ils consomment moins du côté électrique. Par rapport aux autres modèles, ils sont plus économiques, écologiques et de grande qualité.

La fixation de vos feux additionnels

Pour mettre en place efficacement des feux supplémentaires, quelques étapes sont à suivre. Mais avant toute chose, c’est primordial de savoir la capacité de la bécane. Dans certains cas, la moto requiert l’installation d’un système en plus, appelé « boîtier anti erreur », afin d’éviter les erreurs sur le tableau de bord. Cela peut se produire, car il est possible que la machine n’arrive pas à supporter des feux additionnels.

En général, le kit de lampes additives contient des éclairages, un faisceau de câblage équipé d’un relais et d’un fusible de protection, et un interrupteur. Pour commencer, il faut débrancher la batterie de la moto et repérer la boîte à fusibles. Puis, trouvez la partie fusible reliant à la lampe.

Le relais, à l’instar d’un interrupteur supplémentaire, sert de pont. Il s’enclenche quand le courant passe pour allumer les feux de croisement. Il contient 4 cosses, dont deux se lient à la batterie. L’une se connecte avec les feux de croisement et la dernière se branche directement aux lampes complémentaires. 

Attention ! Ne pas brancher directement sur la batterie, les lampes ne marchent pas quand le moteur est éteint. Il doit y avoir un fil jaune et un fil blanc. Le premier se joint avec le feu de croisement, et le second avec celui de route. Ils peuvent être à l’inverse selon la bécane. 

En utilisant un contrôleur, enlevez la broche d’un des phares en mettant le contact. On doit tester le fil qui est connecté avec les feux de croisement. Enfin, le câble de ces derniers doit être coupé et dénudé afin de pouvoir se relier avec le relais, se branchant en borne 85.

Après, il faut rattacher les fils des lampes additionnelles directement vers le relais. D’habitude, ces fils sont rouges et noirs. Ensuite, leur jonction se fait avec la batterie, en commençant par le fil rouge. 

Veillez à bien suivre les indications du mode d’emploi de votre deux-roues motorisé et du dispositif que vous venez d’acquérir. Si le bricolage n’est pas votre point fort, faites appel à un électricien.

Filtres

Prix

0,00 € - 680,00 €

Les cookies nous permettent de mesurer notre audience, le bon fonctionnement de nos services publicitaires,
d'entretenir la relation avec vous et vous proposer la meilleure expérience possible.