Plaquettes de Frein


S’il existe un élément qu' il ne faut pas négliger sur sa moto, car il conditionne initialement la sécurité, c’est le système de freinage. Il est crucial de l’entretenir pour assurer son bon fonctionnement. À un moment donné, il faudra également changer certaines pièces entrant dans sa composition, comme les plaquettes de frein. Quand remplacer ces éléments et comment bien les choisir ?

Quand changer les plaquettes de frein de sa moto ?

Les plaquettes de frein moto sont formées par la combinaison d’un support métallique et de garnitures. Le premier, comme son nom l'indique, sert de soutien tandis que le second reste l’élément qui entre en contact avec le disque de frein. Le principe de fonctionnement de ces modules est simple : lorsque vous freinez sur la bécane, ils serrent le disque pour générer une friction qui ralentit la rotation de ce dernier. Cette action participe au ralentissement de la roue du véhicule.

L’état de ces équipements peut se constater facilement si vous connaissez votre bécane par cœur. En effet, si le freinage est moins rapide ou moins performant qu’à l’accoutumée, cela peut être un indice qui pourrait vous amener à remarquer l’usure des plaquettes de frein. Outre cela, d’autres signes peuvent apparaître comme des grincements ou des vibrations lors du freinage.

L’indicateur d’un changement de plaquettes de frein sur lequel vous pouvez vous fier sera sûrement la vérification de l’usure de la garniture. En effet, lorsque celle-ci passe en dessous de 2 mm, c’est qu’il est temps de le remplacer. Si vous ne procédez pas à un changement de ces modules, la garniture s’épuisera et c’est le support métallique qui viendra endommager le disque de frein.

Dans le cadre d’un remplacement, assurez-vous de toujours changer les deux plaquettes en même temps. Par ailleurs, il n’y a pas de fréquence idéale pour procéder à ces modifications du fait dont les facteurs d’usure dépendent :

  • Du style de conduite du motard (agressif, prudent, sportif…) ;
  • De la fréquence d’utilisation de la moto ;
  • De l’environnement et des conditions de conduite (intempéries, boues, sables, routes secondaires, etc.)

Au niveau du kilométrage, l’état des plaquettes de frein est à vérifier si vous passez le cap des 5 000 km même si aucun signe d’usure des modules n’est apparu.

Comment choisir les plaquettes de frein de sa moto

Similaire à tous les composants du système de freinage, le choix de ses plaquettes de frein ne doit pas être laissé au hasard. Il en va de votre sécurité sur votre bécane. Pendant votre quête, voici les points sur lesquels vous devrez vous pencher :

  • La compatibilité des plaquettes avec le disque de frein

Les deux éléments sont obligés d’être compatibles pour éviter tout dysfonctionnement ou usure prématurée des garnitures. On note par exemple que sur les disques de frein en fonte, les plaquettes en métal fritté ne sont pas la meilleure option ;

  • Le type de plaquette de frein

En général, vous aurez affaire à trois grandes catégories qui sont : les organiques ou céramiques (idéales pour usage routier, compatible avec tous les disques, performant sans montée de température…), les plaquettes en métal fritté (dures et efficaces pour les longues séances de freinage intense…) et les modèles dits kevlar (réactivité optimale, usage pour piste…). Le choix de l’équipement doit être en adéquation avec la nature d’usage de la bécane.

Les cookies nous permettent de mesurer notre audience, le bon fonctionnement de nos services publicitaires,
d'entretenir la relation avec vous et vous proposer la meilleure expérience possible.